• Message de Passate Zoungrana (Ecole de Sayaro)

     

    La journée d'un écolier burkinabè (Reportage de nos correspondants de Sapouy)

             

    Bonjour mes frères et mes sœurs !

    Je m'appelle ZEMBA Barré Patrice et je suis né le 15 mars 2002 à Sayaro au Burkina Faso.

    Mon village est situé à cinq kilomètres de la ville de Sapouy, le chef-lieu de la Province du Ziro, dans la région du Centre-Ouest.

    Je suis élève en classe de Cours Moyen 2ème année à l'école de mon village.

    Aujourd'hui, je me propose de vous raconter ma journée de classe à travers les photos qui suivent ...

    [Lire la suite ...]


  • Message de Passate Zoungrana (Ecole de Sayaro)

     

    La journée d'un écolier burkinabè (Reportage de nos correspondants de Sapouy)

             

    Bonjour mes frères et mes sœurs !

    Je m'appelle ZEMBA Barré Patrice et je suis né le 15 mars 2002 à Sayaro au Burkina Faso.

    Mon village est situé à cinq kilomètres de la ville de Sapouy, le chef-lieu de la Province du Ziro, dans la région du Centre-Ouest.

    Je suis élève en classe de Cours Moyen 2ème année à l'école de mon village.

    Aujourd'hui, je me propose de vous raconter ma journée de classe à travers les photos qui suivent ...

    [Lire la suite ...]

     


  •  

    Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas


  • Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas

    Quelques photos pour faire connaissance avec Sapouy au Burkina Faso

    (Clique sur l'une ou l'autre des icônes pour visionner et télécharger les photos.)

    Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas         Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas

    Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas


  • Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas

    Quelques photos pour faire connaissance avec Sapouy au Burkina Faso

    (Clique sur l'une ou l'autre des icônes pour visionner et télécharger les photos.)

    Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas         Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas

    Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas


  • Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas

    Quelques photos pour faire connaissance avec Sapouy au Burkina Faso

    (Clique sur l'icône Google Drive pour visionner et télécharger les photos.)

           Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas

    Début d'une correspondance scolaire entre l'école de Sayaro et l'école de Saint Jean de Touslas


  • A l'ombre du caïlcédrat / L'arbre à palabres

    A l'ombre du caïlcédrat / L'arbre à palabres

    Ateliers Danse et Percussions Africaines : Cinq classes de l'école Le Petit Prince de Mornant en partenariat avec la Compagnie Graines de Calebasse

     

    A l'ombre du caïlcédrat A l'ombre du caïlcédrat

    Proverbes africains par thèmes

     A l'ombre du caïlcédrat

     

    Ce n'est pas parce que le crocodile a soif qu'il sort de son marigot

    pour boire l'eau de la rosée du matin qui tombe sur les feuilles.


    L'eau chaude n'oublie pas qu'elle a été froide.

     
    Si tu vois une chèvre dans le repaire d'un lion, aie peur d'elle.

     
    Si tu dis à la souris de ne pas sortir de son trou,

    dis aussi à la pâte d'arachide de ne pas sentir.

     
    Sarcle tous tes plants de sorgho,

    tu ne sais pas lequel portera fruits et lequel sera stérile.

     
    Que celui qui n'a pas fini de traverser la rivière

    ne se moque pas de celui qui est en train de s'y noyer.

     
    Ne jette pas la provision d'eau croupie de ta calebasse

    parce que la pluie s'annonce.

     
    Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits.

    Bogolans

    A l'ombre du caïlcédrat A l'ombre du caïlcédrat

    A l'ombre du caïlcédrat A l'ombre du caïlcédrat

    A l'ombre du caïlcédrat

    Kuku

    A l'ombre du caïlcédrat

    Balakulania

    A l'ombre du caïlcédrat


    Balakulania dina fissa
     Ke me ta yenso dina 

    Ba keme ke denkele sonkodi

    Keme ma denkele sonko bo

     

    Balakulania est un chant du Mali en dialecte malinke.

    Il était chanté par les garçons du village lors des fêtes d’initiation

    qui symbolisaient le passage de l’enfance à l’âge adulte.

    Balakulania chasse les mauvais esprits et les malheurs.

    Il donne du courage.

     

    Ala Wali


    Ala Wali, chant à messages mandingue (Nord du Burkina, Sud du Mali)

    Ala Wali rend hommage aux femmes à travers l'évocation de leurs activités quotidiennes.

    Ala wali xa la falou
    Ala wali xa la falou
    Sénégalilé xokon xaba lalè èké
    Mousso nyanta faso bara la
     
    Ala wali xa la falou
    Ala wali xa la falou
    Sénégalilé xokon xaba lalè èké
    Mousso nyanta faso bara la
     
    Moni mouxa mousso xoloya
    Ta bila xa mousso xoloya
    Sénégalilé xokon xaba lalè èké
    Mousso nyanta faso bara la

     

    Sama Doom Jangal (Na na yé)

     Na na yé

    Sama Doom Jangal (chant à messages diakhanke, Guinée, Sénégal)

    Sama Doom Jangal (Mon fils, apprends)


    Zimbé

    Na na yé

    Zimbé

    Na na yé

    Soumaré na na zimbé

    Sama doom, jangal

    Jangal

    Sama doom, jangal

    Jangal

    Sama doom, jangal

    So bougué am diplôme

    Mon fils, apprends

    Mon fils, apprends

    Mon fils, apprends

    So bougué am diplôme

     

     

     

     


  • Raconte-moi Kicima

    Raconte-Moi Kicima

    Ateliers Danse et Percussions africaines : Quatre classes de l'école publique élémentaire Le Petit Prince de Mornant en partenariat avec la Compagnie Graines de Calebasse

    1ère partie de la restitution à l'Espace Culturel Jean Carmet

    2ème partie

    3ème partie

    4ème partie

    5ème partie

    Raconte-moi Kicima Raconte-moi Kicima

    Raconte-moi Kicima Raconte-moi Kicima

    Raconte-moi Kicima

    Compagnie Graines de Calebasse

    Extraits du spectacle Assita et la calebasse

     

     

     

     


  • Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Achats à Ouagadougou / Protection des livres par des collégiens, Mise en place de la Bibliothèque Centre de Documentation, Réunion sur le fonctionnement et les suites à donner au projet / Inauguration par Adounga BATIGA, Directeur Provincial de l'Education Nationale, Aristide NAMA et Boureima NAMA, représentants du Comité de jumelage Sapouy-Mornant en présence des enseignants initiateurs du projet, Passaté ZOUNGRANA, Brahima SOURA, Issakou NAPON, Benoît OUEDRAOGO et François MOREL / Merci pour leur aide à Honoré DAGANO, Adounga BATIGA, Agui NOBA et Bouba TIEMTORE, Bernardin TIEMTORE et Matou OUEDRAOGO, Roger TAGNAN ! / Ouverture de la BCD pendant les vacances scolaires avec, pour l'instant, 180 albums et romans illustrés ainsi qu'une soixantaine de livres documentaires.

    A suivre !

    Le reliquat va permettre l'achat à Ouaga de romans pour les 10-12 ans d'éditeurs africains. Ce projet continue, bien entendu, l'année scolaire prochaine ! Vous pouvez vous associer à l'aventure ou demander des précisions. Contact : cm2mpetitprincemornant[at]gmail.com (Remplacer [at] par @).

    Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy  Projet concerté 2013-2015 : La bibliothèque scolaire de Sapouy 

    Cliquez sur les photos pour les visionner en grand format 

    Plus d'informations sur le projet (objectifs, flyer de présentation, comptes) :

    Projet concerté 2013-2015 : Une bibliothèque pour les écoliers de Sapouy

    Pour la création d'une bibliothèque scolaire à Sapouy (pdf)

    Les comptes détaillés (excel)

    Pour financer les achats de livres (contes, albums, documentaires) à la librairie Jeunesse d'Afrique de Ouagadougou et aux éditions franco-maliennes Graine de Savoir, nous avons vendu, au premier trimestre, des chocolats de Noël, au deuxième trimestre, des stylos (avec l'aide de 4 étudiantes lyonnaises que nous remercions !), aux deuxième et troisième trimestres, chaque vendredi, des gâteaux confectionnés en classe. Plus de 2600€ ont été récoltés ! François Morel, notre enseignant va porter cette somme en juillet à Sapouy. De leur côté, nos correspondants de Sapouy ont trouvé un local et des rayonnages. La bibliothèque sera inaugurée officiellement en juillet et restera ouverte pendant les vacances scolaires pour tous les écoliers de Sapouy ! Les CM2-M de l'école Le Petit Prince de Mornant - juin 2014

    Projet concerté 2013-2014 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Projet concerté 2013-2014 : La bibliothèque scolaire de Sapouy

    Chloé, Karen, Pauline et Naomi qui nous ont aidés à vendre les stylos !

    Projet concerté 2013-2014 : La bibliothèque scolaire de Sapouy


  • Finales OSEP et FASEP les 2 et 3 mai à la Maison des Jeunes de Sapouy et sur le terrain de l'école Sapouy A

    L’école de Soubouaré s’adjuge pour la première fois le trophée en football !

    La ville de Sapouy a vibré du 02 au 03 mai 2014 au rythme de la culture et du sport à l’école primaire. Placées sous le patronage du maire Dominique Nama, les phases finales de l’OSEP et du FASEP ont drainé du beau monde à la maison des jeunes et sur le terrain de l’école A de Sapouy.

    « Non à la violence à l’école primaire », c’est sous ce thème que se sont déroulées les activités de l’organisation du sport à l’école primaire (OSEP) et le festival des arts et du spectacle à l’école primaire (FASEP) édition 2013-2014 de la circonscription d’éducation de base de Sapouy 1. Lancées officiellement le 18 janvier 2014 à Kouli-Saban, ces activités ont concerné, en sport, le football, l’athlétisme, la lutte traditionnelle, le handball féminin et, en culture, la danse traditionnelle, le play-back, le ballet et le récital. Les compétitions se sont déroulées dans quatre pools et les meilleurs ont été retenus pour les phases finales à Sapouy les 02 et 03 mai 2014. Durant quarante-huit heures, les enfants ont appris à se connaître, à se comprendre, à se frotter et à tisser des relations d’amitié. Au rythme de la culture, les enfants ont émerveillé le public à la maison des jeunes dans la soirée du 02 mai. L’école privée Michelle Guillaume, a arraché les premières places en ballet, play-back et récital. Le premier prix en danse traditionnelle a été enlevé par l’école de Naliassan.

    L’innovation majeure de cette édition a été l’introduction du handball féminin joué dans la matinée du vendredi 02 mai.  A l’issue des compétitions, l’école A s’est hissé sur la plus haute marche suivie respectivement de l’école de Naliassan, de Soubouaré et de Kada. En athlétisme, la moisson a été abondante pour l’école de Naliassan.  

    Finales OSEP et FASEP les 2 et 3 mai à la Maison des Jeunes de Sapouy et à l'école Sapouy A

    La Maison des Jeunes de Sapouy a refusé du monde pour cette soirée culturelle 

    Le football, sport roi, a été l’attraction majeure de milliers de spectateurs sur le terrain de l’école A de Sapouy. La petite finale qui s’est jouée dans la matinée du 03 mai a opposé l’école de Sapouy  A à celle de Poun. Sapouy A a laminé son adversaire par un score fleuve de 4 buts à 1. Le grande finale, jouée dans la soirée, a constitué le clou des activités sportives. Elle a mis aux prises l’école de Soubouaré à celle de Naliassan, une habituée des finales OSEP de la CEB de Sapouy 1. Cette finale à laquelle ont assisté le maire Dominique Nama, le préfet Dominique Bandaogo, des chefs de services, des enseignants, des élèves et des amoureux du football de Sapouy, a été riche en empoignades. Les 22 sportifs en herbe ont démontré qu’ils ont des potentialités qui ne demandent qu’à être soutenues ! Les meilleures actions sont pour les verts de Naliassan. Ils assiègent le camp adverse et multiplient les tentatives de marquage de but. Le poids de la rencontre devient lourd pour les jaunes de Soubouaré mais qui résistent toujours. L’imperturbable gardien de but de Soubouaré Saydou Sana  a donné de l’allant à ses coéquipiers. Suite à un corner savamment exécuté, un de leur attaquant ouvre le score par un coup de tête à la vingt-cinquième minute. La pause intervient sur un score de 1 but à 0. Cette pause a été mise à profit pour récompenser les lauréats en athlétisme et handball féminin.

    A la reprise, les joueurs de Naliassan inquiètent plusieurs fois le portier Saydou Sana, mais ce dernier reste imperturbable. Le score reste inchangé jusqu’à la fin du temps règlementaire. 

    Finales OSEP et FASEP les 2 et 3 mai à la Maison des Jeunes de Sapouy et à l'école Sapouy A

    Les footballeurs de l'école de Soubouaré, vainqueurs de la finale

    Finales OSEP et FASEP les 2 et 3 mai à la Maison des Jeunes de Sapouy et à l'école Sapouy A

    Pour la première fois, le trophée en football a échappé des mains des élèves de la ville de Sapouy 

    Au tableau des récompenses, l’école de Poun et Sapouy A, classées respectivement 4ème et 3ème, sont auréolées de jeux de maillots, de ballons et de primes financières. Naliassan se console avec un jeu de maillots, un ballon, une enveloppe de 10000 f CFA, plus 5000f CFA donné par le maire Dominique Nama. Soubouaré brandit le trophée plus un jeu de maillots, un ballon, une enveloppe de 15000 f CFA et 5000f CFA donné par le maire.

    Au chapitre des interventions avant le début de la finale, l’inspecteur chef de la circonscription de Sapouy 1  a tiré à boulet rouge sur le manque de financement par le MENA des activités OSEP et FASEP. « C’est à partir de la mendicité, à travers laquelle nous subissons toutes sortes d’humiliations, que nous organisons régulièrement nos phases finales OSEP et FASEP. Il est donc urgent que le ministère des sports et loisirs trouve un parrain pour l’OSEP à l’image de l’USSUBF » a-t-il fait savoir au public. Après avoir salué les efforts continus des enseignants et encadreurs pour l’organisation de ces activités sportives et culturelles, le maire Dominique Nama a promis d'améliorer la contribution de la commune malgré la modicité de ses moyens.  

    Yassine SIENOU pour le quotidien Sidwaya

    Photos : Yassine SIENOU






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires